« Welcome to the USA baby! »

Première étape d’un road trip à la mode US!

Publicités

« Nous entamons notre descente, veuillez rejoindre votre siège et attacher votre ceinture ». Vous sentez le cœur qui bat de plus en plus fort? Pas parce qu’on a peur de l’avion hein. Mais on survole les States! Les gratte-ciel vous font signe:  ca y est, vous allez atterrir en Amérique!

Après avoir rendu le petit formulaire, qui te demande si tu penses poser des bombes pendant ton séjour, ou tuer quelqu’un (rien que ça), tu descends de l’avion.

Arriver sur le sol américain  c’est comme arriver sur un lieu de tournage géant d’un film. On se souvient des block busters et des films cultes qui se sont déroulés sur les terres de l’Oncle Sam.

Dans la (looongue) file d’attente à l’immigration, on voit d’abord le grand drapeau américain flotter, comme pour dire « hey on est pas chez Mémé ici ». Le ton est donné. C’est curieux mais à ce moment-là la on révise ses verbes irréguliers « C’était quoi déjà? be, was, been? ».  On prépare des phrases toutes faites, sujet-verbe-complément. Et on se les répète. Oubliez Brian qui est dans la cuisine, ou Vicky qui aime la musique, ils ne pourront rien pour vous.

Premiere rencontre avec un américain (un vrai de vrai): l’officier de douane. Pas très rigolo d’ailleurs. Il vous pose des questions (que vous lui faites répéter quand même), il vous « scanne » vos empreintes digitales à la manière des Experts. Lorsqu’il vous regarde et vous dit: « Welcome to the USA », le séjour peut vraiment commencer!

Comme chez nous en France, tous les aéroports américains, sont en périphérie du centre ville et il faut bien prendre un taxi. « Taxxxxiiiiiiiiiiiiiiii !!! » A ce moment précis, on monte dans le « Cab » et on a une envie furieuse de dire « Hey dude, follow this car! ». Bon… tu te rends vite compte que ça va ne faire rire que toi, et que le chauffeur risque de te regarder et te dire « Hey, Seriously man? ». Tu indiques d’une voix archi hésitante, l’adresse de l’hôtel dans lequel tu vas. Après un moment de silence, tu entends le chauffeur dire quelque chose, et bêtement tu souris, parce que tu n’as rien compris. Tu dégaines rapido la carte de la ville, et le post-it qui vont bien. Tu t’assoies au fond du siège, avec la gêne assise confortablement à côté de toi. Le taxi démarre.. et tu essayes de faire un pauvre selfie en prenant soin de ne pas croiser le regard du chauffeur.

Les Etats Unis regorgent de lieux absolument magnifiques. Là,… de tête je dirai:

San Francisco!  la ville des 49ers, ou encore des Golden State Warriors. Mais au-delà du sport, c’est l’une des villes des plus déjantées de Californie et des Etats Unis. Un exemple ? Très bien. Dites-moi dans quelle ville du monde, on peut se balader nu, sans être inquiété par la police? Exceptés les plages et camps nudistes de Montalivet ou du Cap d’Agde. Par contre! Boire une bière dans la rue, avec un jean bien ceinturé et une chemise bien boutonnée, là bah c’est pas tip top quand même. On peut se faire arrêter. L’alcool dans les rues est strictement interdit! Même un pack que l’on trimbale! Et là on comprend, et on se souvient des films où des mecs de gangs boivent « un truc » dans un sac en papier. Et là on se dit « aaaaaaaaaahhhhh ok! ».

On achète pas d’alcool ou bien on le range au fond de son sac, pour éviter la visite en backstage de la prison d’Alcatraz ! Pas d’inquiétude, elle est fermée, plus aucun prisonnier, seulement des guides pour les visiteurs. Mais bon, n’empêche que tu peux vraiment passer derrière les barreaux pour une bière. L’ABUS D’ALCOOL C’EST PAS BIEN! AVEC MODERATION!

San Francisco a tout de même plusieurs visages, pas toujours joyeux d’ailleurs. Au delà de la Silicone Valley ou encore du Golden Gate Park, il y aussi des rues excentrées où tu croises des gens par terre, qui décuvent, ou bien qui sont shootés. Ça fait moins rêver d’un coup la non? C’est lors d’une course en taxi à l’écart du centre que SF a dévoilé quelques facettes, plus sombres. Bizarrement en l’espace de quelques instants notre sourire enjoué d’être ici aux USA , à SF, disparait au profit d’une bouche bée devant deux SDF qui se battent pour une bouteille d’alcool. Si vous ne le saviez pas, la Californie est un peu The Place to be quand on est « Homeless » (SDF en français) car l’Etat aide les personnes en difficulté, sous forme de « contrat » :  Violence = Pas d’aides financières.

Oula oula, on ne déchante pas! Et surtout on ne réduit pas ‘Frisco à ce phénomène de société qui existe dans beaucoup de villes du monde.

Prenez votre courage à deux mains ainsi que de bonnes jambes pour vous perdre dans les rues telles que Heights Ashbury, qui a la particularité d’accueillir la maison de Jimi Hendrix mais pas seulement… Ce qui est assez curieux et ce qui fait la beauté de cette ville, c’est son excentricité. Marchez tranquillement dans cette rue et rentrez dans une boutique de Bang. Ne googlez pas, je vous explique: profiter des « vertus » de la marijuana en fumant dans des récipients d’eau. Fumer dans une chouette ou encore dans un crane de pirate,… Oui oui c’est possible. Dans ces types de magasins vous pouvez prendre un Reese’s, un Snapple et un Bang Tortue.. plutôt spectaculaire comme menu.

J’ai parlé de « vertus » de la marijuana, ce n’est pas de mon propre chef loin de là.. mais plutôt de certains « médecins » qui vous octroient le droit d’en acheter et d’en consommer.  En France on passe plus une petite annonce, pour dire que notre chat Biscotte a disparu, ou encore qu’on vend une Renault Fuego avec en gros « CT OK ».  La-bas il y a des médecins qui font de la pub « Pour deux consultations, la deuxième est gratuite ».Pourquoi pas..

San Francisco vous offre un dépaysement total, que ce soit visuel avec ses rues ultra pentues ou bien culturel avec une vision du monde complètement différente.

Mis à part les gens qui y vivent, quand on marche dans les rues, il y a bien une chose qui est incroyable c’est qu’on ne prend jamais le même tramway ! Pas de panique, on reste dans la même ville. Au lieu d’aller au musée des transports, vous avez juste à marcher dans la rue.. Pourquoi ca ? Simplement parce qu’il y a un bon nombre de tramways (ou cable car) d’époque qui viennent des quatre coins des USA. De Washington en passant par Chicago, ils vous transportent d’un bout à l’autre de la ville.

La seule chose que je n’ai pas osé faire.. c’est bien d’aller me baigner.. l’eau est absolument froide. D’ailleurs le courant est très dangereux également! Donc attention si vous cherchez des petits poissons au bord de plage vous risqueriez de faire la bise en personne aux requins vous attendant bien sagement au large.

Si le courage s’empare de vous, vous pourriez faire un saut sur le Golden Gate Bridge.. l’immense fameux pont tout rouge qui a aussi une particularité (plutôt triste celle-ci) de recenser le plus grand nombre de suicides par an… Mais pas que ! Ce pont a une fâcheuse manie de se cacher.. Non il ne rentre pas sous terre, mais il est caché par les nuages. Il y a un micro climat sur ce pont. Il peut faire très beau dans la ville mais le pont peut parfois jouer à cache-cache. Coquin va!

J’ai pourtant essayé mais, impossible de marcher dans les rues de ‘Frisco en boudant ou en ayant une mine des mauvais jours. Impossible ! Non pas parce que les odeurs particulières vous permettent de voir toutes sortes d’animaux de la jungle danser dans les rues et vêtus de chapeau haut-de-forme. Non, mais simplement parce que c’est une ville très ouverte d’esprit et complètement loufoque. Même si des côtés sombres sont parfois visibles,  San Francisco reste la ville de la tolérance, de la mixité … et de la maison bleue de Maxime Le Forestier.

Il est l’heure de quitter la ville où est née la Gay Pride, il y a plus de 20 ans pour découvrir d’autres paradoxes et lieux à couper le souffle, et aussi pour vous faire glouglouter l’estomac!

Auteur : dailyfreezy

Un blog, où on raconte tout ce que l'on sait, ses astuces, ses coups de mou, ses coups de gueule, sa vie (oui ici on peut). On peut être critique, mais aucun propos à caractère raciste, homophobe ou bien qui atteint l'intégrité d'une personne n'est toléré

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s